Covid : Le diagnostic immobilier : un secteur qui garde sa dynamique

0
123
Métier Immobilier

Avec l’arrivée du Covid-19, de nombreux secteurs se sont effondrés. C’est par exemple le cas de l’événementiel ou encore du tourisme. En parallèle, le secteur de l’immobilier et plus précisément du diagnostic immobilier gardent un beau dynamisme. Analysons de plus près cette tendance !

Le covid-19 : un frein au secteur du diagnostic immobilier

Comme vous le savez sans doute, la crise sanitaire a freiné voire arrêté de nombreux secteurs de l’économie. Et cela n’a pas épargné le secteur de l’immobilier et du diagnostic immobilier, notamment pendant la période de confinement.

Post-confinement, l’activité a toutefois redémarré grâce notamment à une envie de changement partagée par une partie des françaises et des français.

Les acquéreurs au rendez-vous post confinement

Après le confinement, le secteur de l’immobilier a donc redémarré avec des acquéreurs au rendez-vous. En effet, diverses études ont été menées sur le sujet. Les signaux sont aujourd’hui très positifs. Une grande partie des acheteurs semblent avoir conservé leur intention d’achat. Une partie des françaises et français souhaitent même un changement de vie, créant ainsi une nouvelle envie de déménager.

Dans ce contexte, les visites ont repris et l’activité a repris un beau dynamisme.

Un dynamisme bénéfique à tout le secteur de l’immobilier

Si cette reprise du secteur de l’immobilier s’avère bénéfique aux agents immobiliers, l’effet est aussi positif pour les diagnostiqueurs immobiliers. En effet, la réglementation en vigueur étant restée la même, la mise en vente ou la mise en location d’un bien nécessite toujours la plupart du temps de faire appel à un diagnostiqueur immobilier.

Pour rappel, pour toute mise en vente ou mise en location, divers diagnostics immobiliers doivent être fait. Cela inclut notamment le DPE, le diagnostic amiante, plomb, gaz, etc.

Une filière qui s’adapte

Dans le contexte actuel, pratiquement tous les secteurs de l’économie ont dû s’adapter pour éviter la propagation du virus. Comme les autres secteurs, celui du diagnostic immobilier s’est engagé dans la mise en place de mesures permettant le respect des gestes barrières et des exigences sanitaires pour stopper la propagation du virus.

Les diagnostiqueurs immobiliers travaillent donc aujourd’hui avec des modes opératoires modifiées pour répondre au cadre sanitaire actuel.

Le diagnostic immobilier : un marché porteur

Comme vous le comprenez, le diagnostic immobilier reste un marché d’avenir. Pour information, ce marché connaît une hausse constante depuis les 5 dernières années. En 2019 notamment, le chiffre d’affaires des diagnostiqueurs immobiliers a progressé de 10%, selon une étude de Xerfi-Precepta. Et selon les prévisions, cette tendance haussière devrait se poursuivre dans les années à venir.

immobilier famille jardin covid

Le dynamisme du marché repose tout d’abord sur l’allongement de la liste des diagnostics immobiliers obligatoires. Et bien entendu, le second facteur de croissance réside dans la présence d’acheteurs sur le marché.

Comment se lancer dans le diagnostic immobilier ?

Chaque année, de nombreux français se lancent dans le secteur du diagnostic immobilier. Vous voulez aussi vous engager dans cette voie ? Sachez alors qu’il vous faudra suivre une formation courte ou longue pour devenir diagnostiqueur immobilier (Chez ADI à Rennes pour la bretagne).

Pour information, une formation en cycle long s’avère indispensable si vous ne possédez aucune base en matière de techniques du bâtiment. En revanche, pour celles ou ceux ayant 3 ans d’expérience dans le secteur ou un Bac+2 dans ce domaine, un cycle court sera suffisant.

Une fois votre formation terminée, cela vous permettra de passer votre certification, obligatoire pour l’exercice de la profession de diagnostiqueur immobilier.

Salariat ou entrepreneuriat : un choix à faire

Si vous souhaitez travailler dans le secteur du diagnostic immobilier, vous aurez alors le choix entre le salariat ou l’entrepreneuriat. D’un côté, si vous souhaitez avoir une certaine sécurité, travailler pour un cabinet de diagnostic immobilier représente une bonne option. Notez qu’un diagnostiqueur débutant peut gagner jusqu’à 2500 euros net mensuellement.

Si en revanche, vous avez l’âme d’un entrepreneur, vous avez parfaitement la possibilité de créer votre entreprise. En l’occurrence, vous pourrez par exemple devenir franchisé comme de nombreux entrepreneurs. Pour information, le chiffre d’affaires moyen d’une entreprise de diagnostic immobilier dépasse les 95 000 euros (HT) par an. Bien évidemment, exercer en indépendant nécessite toutefois d’aller chercher ses clients et son chiffre d’affaires.

En route vers votre reconversion professionnelle

Vous souhaitez donc vous reconvertir professionnellement ? Comme vous le savez sans doute, il s’agit d’une décision engageante, à laquelle il faut bien réfléchir. Si vous êtes décidé de vous engager dans cette voie, il vous faudra alors trouver un organisme de formation. En l’occurrence, vous avez toutes les chances d’en trouver un à proximité de votre domicile.

Une fois votre organisme de formation trouvé, vous pouvez également vous renseigner sur les possibles aides financières. Par exemple, vous pouvez utiliser votre congé professionnel de formation pour financer votre formation professionnelle. Pôle Emploi, l’Agefiph ou encore les OPCO représentent d’autres alternatives pour financer votre formation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here